La Lauréate – 2011

La Laureate 2011Le roman d’Emilie Desvaux, « A l’attention de la femme de ménage » (Stock) vient de recevoir le Prix du 1er roman de femme de l’hôtel Montalembert. Les débats et délibérations ont eu lieu le 22 juin lors d’un déjeuner et les récompenses ont été décernées le soir même par Amanda Sthers, présidente du jury 2011 et Myriam Kournaf, directeur général de l’hôtel Montalembert.

La 6ème édition du Prix du premier roman de femme de l’hôtel Montalembert a récompensé une jeune auteure à l’avenir des plus prometteurs. A la quasi unanimité, les membres du jury – Isabelle Giordano, Colombe Schneck, Mathieu Laine, David Foenkinos, Isabelle Etienne et Sébastien Le Fol, ainsi que les fidèles parrains du Prix Christine Orban et Alain Terzian-, présidé cette année par Amanda Sthers, ont voté pour le livre A l’attention de la femme de ménage d’Emilie Desvaux (Stock).

La lauréate, âgée de 28 ans, en 1ère année de thèse à la fac de Lettres de Toulouse, a reçu le trophée du Prix, réalisé par la maison Arthus-Bertrand, un magnum de champagne rosé Laurent Perrier, partenaire de l’événement, et une invitation pour un week-end dans une suite du Montalembert.

Quant au premier roman d’Hélène Grémillon, Le Confident (Plon) et celui d’Antonia Kerr, Des fleurs pour Zoé (Gallimard), ils ont été les « coups de cœur » de tous les membres du jury. Pour récompenser les auteures, un dîner pour deux au champagne au restaurant du Montalembert leur a été offert.

Le cocktail qui a suivi l’annonce de la lauréate a réuni de nombreuses personnalités du monde littéraire. Citons Tatiana de Rosnay, Adelaïde de Clermont-Tonnerre, Philippe Sollers, Jean-Marc Roberts, Josyane Savigneau (coorganisatrice du prix), Philippe Vilain, ou encore Pia Daix, représentante du Centre national du livre (CNL).

Photos disponibles sur le site www.hotel-montalembert.fr (prix du 1er roman) et auprès du Bureau de Presse Pascale Venot : 01.53.53.01.06 (Valérie Miltgen vmiltgen@pascalevenot.com)

Le Prix du premier roman de femme est né d’une rencontre entre trois femmes : Myriam Kournaf, directeur général de l’hôtel Montalembert à Paris, qui souhaitait redonner une âme à l’hôtel en renforçant son identité littéraire ; Dominique Simon, chargée de communication au CNRS ; et la journaliste Anne Eveillard. Ensemble, elles mettent en avant des primo-romancières, afin de les encourager à poursuivre leurs créations littéraires. Une initiative menée, depuis 2006, avec la maison Arthus-Bertrand –créatrice du trophée- et le champagne Laurent-Perrier.

Publicités